Jolly Shihandai

Jolly Shihandai

Benoît Jolly est chef d’entreprise dans une PME spécialisée dans l’ingénierie et le développement d’outils informatiques sur-mesure. Ingénieur de formation (en Electronique, Télécom et Informatique), il s’est spécialisé dans l’Imagerie Médicale, domaine dans lequel il a fait de la recherche aux Etats Unis et en Allemagne, avant de rentrer en France pour créer son entreprise.

Ayant débuté l’Aikido en 1994, il commence à enseigner à Lyon (France) en 1998 puis en Caroline du Nord (Etats Unis) en 2002 avant de revenir à Lyon. Membre de l’Ecole de Formation à l’Enseignement d’Aikido depuis 1996, il est aujourd’hui 5e Dan.

En 2012, au Japon, la Dai Nippon Butoku Kai ID lui a remis le titre de Renshi (Samourai poli par la pratique/Combattant hautement entraîné) décerné par Sa Majesté Royale Sosai, Higashifushimi Jigo, Prince Impérial du Japon, Gouverneur de la Dai Nippon Butoku Kai.

Depuis 2011, il est ambassadeur de Kokusai Aikido Kenshukai Kobayashi Hirokazu Ryu Ha (KAKKHRH) auprès de la Dai Nippon Butoku Kai.

Aujourd’hui, Benoît Jolly enseigne l’aikido à l’Ecole de Formation à l’Enseignement en France ainsi que dans le cadre de différents stages en France (notamment le « cycle armes ») et à l’étranger.

Lors du 4e World Butokusai à Kyoto, l’ancien premier ministre du Japon, Monsieur Kiichi Miyazawa nous a parlé de la différence entre culture et civilisation en utilisant à peu près ces mots :
« Il y a une différence notable entre culture et civilisation. Si la culture est un ensemble de connaissances démontrables, explicables, que l’on peut enseigner et transmettre dans le cadre de cours théoriques, la civilisation est un ensemble de racines beaucoup plus profondes que cela. En enseignant les arts martiaux, vous possédez l’un des rares outils permettant de transmettre aux gens, non seulement de la culture et des connaissances martiales, mais aussi de la civilisation. C’est un bien inestimable. »